jeudi 30 mars 2017

Humeur printanière...

C'est le printemps.

Presque pour de vrai. Le ciel est bleu, et j'ai tombé la veste trop chaude pour le long gilet.

Mais je garde encore l'écharpe, hein !

C'est le printemps, les Bad Gnomes rentrent répugnants de l'école, où on les laisse s'amuser dans les coins les plus crades du site scolaire, sans manteau, sans écharpe, et surtout sans penser que c'est Maman qui se coltinera de toute façon les rhumes, aérosols et autres inconvénients d'une telle négligence !

C'est le printemps, c'est un peu calme au magasin, du coup je fais moins d'heures. Autant en profiter pour ranger un peu.

C'est le printemps, et son lot de congés scolaires... Il y a les cloches, et Parrain. ;)

C'est le printemps, le sakura blanc est en fleurs... pas pour longtemps, ça ne dure jamais, mais cette année, j'ai pensé à immortaliser sa beauté, en rentrant du boulot, juste avant la tombée de la nuit...


jeudi 23 mars 2017

Vieille Femme...

- " Un fils de 22 ans ??? Mais quel âge avez-vous donc ?"

C'est en général la réaction des gens (principalement mes clientes) quand j'annonce que j'ai trois fils, âgés de presque 22 ans, 6 ans et 4 ans. :)

Mais oui ma brave dame. Je les ai ! Je ne les fais pas, mais je les ai ! ^^

Ceci dit, pour le moment, je réponds ceci : mentalement, j'ai 20 ans, mais physiquement, j'en ai 77 !

Ma grippe m'a tuée.

Déjà avant la grippe, j'avais mal un peu partout, par période... un nerf coincé, la jambe qui a vraiment du mal à suivre... mais là ! Là ! Purée, plus rien ne suit ! Les pieds, les jambes, le dos... je suis une vieille femme ! ^^

Je rêve de 5 jours de repos total, sans ménage, sans Gnomes, sans boulot, sans contraintes.

Mais bon, ce n'est qu'un rêve, hein...

Sinon, à part ça ? Mais tout va très bien, Madame la Marquise.

A part cette racaille qui me rend réellement haineuse, qu'elle agisse à Paris, à Bruxelles, à Berlin, à Nice, à Londres ou ailleurs... j'ai la haine, et les discours mielleux m'insupportent totalement....

vendredi 3 février 2017

Grippe, bugs et agonies...

Aujourd'hui, j'ai le temps de bafouiller ici.

Je suis malade.

Au bord de l'agonie.

J'ai chopé une grippe crapuleuse. Presqu'aviaire ! Si si !

C'est bien simple, c'est la première fois de toute ma vie professionnelle que je ne vais pas travailler pour raison médicale (autre qu'une grossesse, cela va sans dire). C'est dire !

Mais est-ce la grippe, ou un virus informatique transmissible à l'Homme ?

Parce que voilà ce qu'il s'est passé, pendant tout ce temps...

Le 04 janvier, j'ai reçu le nouvel ordinateur que j'avais commandé.

Ooh, ce n'était vraiment pas du luxe d'en changer. L'autre, celui de mon Bad Boy, avait au moins 8 ans et demi, mettait 36 minutes pour s'allumer, et menaçait régulièrement de décoller tant son bruit ressemblait à celui d'un hélicoptère de guerre !
Et comme les Impôts avaient été plutôt cléments avec moi cette année, ben j'ai décidé d'acheter un nouveau.

Le 04 janvier donc, j'installe la bête. Tout beau, tout neuf, tout brillant, une nouvelle interface, un nouveau système d'exploitation, de nouvelles habitudes à prendre, et un de ces ronronnements silencieux ! Mais silencieux ! Un bonheur.

Après avoir configuré le tout, je me suis étonnée de la lenteur du bazar. Limite le vieil ordi était plus rapide !
J'ai fouillé les forums, j'ai posé des questions pour booster la bête... bof bof.

Et puis le 21 janvier, tout s'est bloqué. Le soir, quand j'ai voulu l'éteindre, je me suis aperçue que je ne pouvais pas accéder au menu démarrer. Pire, je n'avais plus accès à rien ! Ni à mes fichiers perso, ni aux paramètres de l'ordi, ni à mes dossiers (favoris ou images), à RIEN.

Bug récurrent de Windows 10, que j'ai lu un peu partout.

Le papa du meilleur pote de Bad Baby est un programmeur de renom, j'ai donc fait appel à lui... RIEN. Mon ordi a rejeté toute tentative de réparation.

Le 24, j'ai ramené cette merde au vendeur et à son service après vente.

Depuis, j'attends des nouvelles et j'ai rebranché la vieille bécane, qui met toujours autant de temps à démarrer, qui fait toujours autant de bruit, mais qui fonctionne !

A part ça, tout va très bien, Madame la Marquise.

J'espère être au top rapidement, parce que c'est dur, conduire les Gnomes à l'école, aller les rechercher, et faire les courses avec 39,5°, le nez bouché, la poitrine qui siffle, les jambes qui flanchent, et peu de temps au final pour me reposer comme je devrais le faire.

Ah ! J'oubliais ! Y'a eu la guerre dans mon quartier, y'a deux jours... hélicoptère, policiers en arme patrouillant dans les rues, voitures et combis dans tous les coins... un cambriolage dans une banque. A 8h30 ! Les gens sont fous, si tôt le matin ! ^^



dimanche 1 janvier 2017

Mise au Point...

Ouf.

2016 et son lot de merdes s'en est enfin allée.

Si personnellement je n'ai pas été frappée par l'une ou l'autre catastrophe, si pour nous tout s'est merveilleusement bien passé, je reste affligée par tout ce que j'ai pu voir, lire ou entendre autour de moi et ailleurs.

Ceci dit, je ne commencerai pas cette nouvelle année sans un petit coup de gueule. ^^

Hier, je travaillais. Jusque 18h. Le temps de fermer boutique, de prendre un premier bus puis un second, je ne suis pas rentrée avant 18h35. Soit. Nous n'avions rien prévu de spécial, et pour cause.

A 17h58, ma collègue et moi raccompagnions notre dernière cliente à la porte, lui souhaitant de passer un bon réveillon, avant de baisser le rideau de fer, quand une dame se précipita dans la boutique.

- " ah désolée madame, mais nous fermons... "
- "oui, mais il me faut ABSOLUMENT quelque chose..."
- " je vous invite à revenir lundi, nous vous accueillerons avec un grand plaisir..."
- " MAIS JE SUIS EXTRÊMEMENT PRESSÉE ET IL ME FAUT AB-SO-LU-MENT CE TRUC !!!! "

Ben oui ma cocotte, mais la boutique est la première à ouvrir ses portes, dans la galerie, dès 9h30 (au lieu de 10h, pour les autres), nous accueillons les clients avec le sourire (+ un service personnalisé par client), alors si tu me permets, tu as eu largement le temps de venir chercher ton truc pressé, d'autant que nous ne fermons pas sur le temps de midi !

Putain !

On se tape déjà toute la journée jusque 18h sans  avoir le temps de préparer quoique ce soit pour réveillonner dignement en famille ou entre amis, et  cette chieuse vient faire son scandale parce que pour une fois sur l'année, nous désirons fermer nos portes à l'heure pile, alors que tous les jours de la semaine, on se casse encore le cul à rester parfois plus de 40 minutes après l'heure (qui est de 19h en semaine et 20h le vendredi) pour servir (toujours avec le sourire et bénévolement, en plus) les derniers retardataires !!!

Alors je voudrais passer un message, à tous ces gens qui sont en général en congé durant les fêtes, ou qui sortent de leurs bureaux à 14h au lieu de 16h afin de se préparer à la fête à l'aise, à ces pensionnés qui n'ont finalement que ça à foutre, à ces profs qui se tapent 5 mois de congés / an mais qui sont offusqués que nous n'ouvrions pas le 25 décembre quand il tombe un lundi...

NOUS AUSSI, ON A UNE VIE, BORDEL !

Alors même si nous avons délibérément choisi cette voie, qui nous fait quand même bosser les week end, dimanches compris pour certains d'entre nous,  foutez-nous la paix à l'heure de la fermeture de nos magasins !!!
Parce que dès que nous fermons nos portes, nous n'avons pas encore terminé, parce qu'il faut faire les caisses, compter, ranger, préparer pour les suivantes qui seront là une heure avant l'ouverture des portes le lendemain... parce que même si nous adorons ce que nous faisons, nous avons également une vie privée à côté de la boutique, et que notre famille et notre réveillon sont aussi importants que les vôtres !

Non mais vraiment, je suis de plus en plus hallucinée par le manque de respect et le sans-gêne des gens.

Sinon...

Je vous souhaite à toutes (et tous) une merveilleuse année, que 2017 vous soit douce et vous apporte ce que vous désirez, santé, joie et bonheur. ;)

mercredi 16 novembre 2016

Cureman un jour... Cureman toujours.

On a entendu parler de la tournée un mois après l'horreur du Bataclan...

"Cure fait une tournée européenne, ils viennent à Paris en novembre l'année prochaine, c'est pour toi, ça !", m'avait dit ma copine Christine...

Mouais... Paris, concert, attentat... pas trop motivée, moi ! Puis elle me relance en me disant qu'ils viendront aussi en Belgique, à Anvers... aaaaaaaah, ça, ça me plaît déjà un peu plus, c'est moins loin, c'est moins Paris, c'est moins angoissant, va savoir pourquoi... et on a commandé les places, mon meilleur ami et moi !
Et l'année s'est écoulée...

Nous y étions donc samedi, le 12 novembre.

Moi, avec cette petite boule au ventre, quand même. Parce que ceux qui disent qu'on vit comme avant mentent, on a tous cette petite boule au ventre, quoiqu'on fasse...

Il est arrivé sur scène avec quelques kilos et quelques rides de plus que la première fois que je l'ai vu... j'avais 17 ans, il en avait 27... mais il est resté tel qu'il était à l'époque, et mon amour pour lui n'a pas changé d'un iota... il était sur scène pour moi, et il n'y avait que moi dans la salle. Le reste du monde n'existait plus.

Trois heures de pur bonheur. Ma dixième fois avec lui. La dernière, j'ai dit. Parce que 10 fois en trente ans, c'est pas mal, il faut savoir s'arrêter.

Mais dimanche, à la maison, j'ai dit à mon Bad Boy que finalement, s'il revient une autre fois dans une salle belge, j'irai peut-être bien le revoir, une dernière fois... :)

Bref, samedi 12 novembre, j'ai vu The Cure pour la dixième fois de ma vie, j'ai replongé pendant trois heures du côté dark de mon adolescence, et j'ai pris un pied d'enfer en écoutant jouer et chanter le Grand Robert Smith.